Accès professionnel

Actualités En 2019, lancez-vous dans les travaux de rénovation énergétique !

#Actu #Travaux
Lire la suite

Changer votre vieille chaudière au fuel, mieux isoler vos combles, ou remplacer vos fenêtres… cela n’est pas donné ! Et donc vous attendez. Et donc vous continuez à payer des charges de chauffage inutiles et – en passant – à réchauffer la planète. Savez-vous que vous avez sans doute droit à des aides ? Faisons le point ensemble sur les évolutions en 2019.

Crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses de vos travaux pour l’amélioration énergétique de votre résidence principale, construite depuis plus de deux ans. Le montant du CITE varie de 15 % du coût des matériaux d’isolation des parois thermiques vitrées jusqu’à 50 % du coût de main d’œuvre pour l’enlèvement d’une chaudière au fuel, remplacée par une chaudière au bois ou une pompe à chaleur sous conditions de ressources. Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple, plus 500 € par personne à charge. Il est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro.

Prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) prolongé jusqu’en 2021 s’applique aux travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale construite depuis plus de deux ans. Les travaux doivent porter sur une seule ou plusieurs des opérations suivantes : isolation de la toiture, des murs, remplacement des portes et fenêtres extérieures, installation d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude utilisant des énergies renouvelables. L’éco-PTZ est accessible à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, sans condition de ressources ; il est plafonné à un maximum de 30 000 €. C’est-à-dire que sur cette somme vous ne paierez aucun intérêt.

« Habiter mieux »

Sous certaines conditions de ressources, le programme « Habiter mieux » de l’ANAH vous permet également de bénéficier d’une aide qui pourra atteindre jusqu’à 50 % du montant total de vos travaux, plafonnée à 10 000 € au maximum, et à condition que les travaux soient réalisés par un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement).
Vous avez d’autres questions sur la TVA à 5,5% ou le chèque énergie ? Les réponses sont ici : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique
#Actu #Travaux
keyboard_arrow_up